La voie des sans voix

Environnement : Anne Ouloto « Je veux m’assurer que ce ne sera pas une action ponctuelle »

0 84

A l’instar de plusieurs pays dans le monde, la Côte d’Ivoire a célébré le 8 juin dernier la Journée Internationale des Océans. Pour la circonstance, le ministère de la salubrité de l’environnement et du développement durable et ses partenaires ont procédé au nettoyage de la plage de Grand-Bassam le samedi 9 juin dernier.

C’est en présence et avec la participation effective de la BAD, de ONU Environnement, la Fondation Magic System, U-Report, la mairie de Grand-Bassam et de tous les acteurs de la protection de l’environnement que l’acte symbolique de nettoyage de la plage de Grand-Bassam a été effectué le samedi 9 juin à l’Etoile du Sud avec la ministre de la salubrité de l’environnement et du développement durable, Anne Désirée Ouloto et de l’ambassadeur d’Inde en Côte d’Ivoire, M. Ravinda – invité d’honneur de la cérémonie.

Après les traditionnelles allocutions, les participants munis de gants et de sacs poubelles, constitués en dix groupes ont investi la plage de Grand-Bassam pour la débarrasser des déchets plastiques qui mettent en danger les océans et causent la mort de plus de 100.000 mammifères marins chaque année.

Après environs une heure d’investigation, les participants ont laissé à la communauté de Grand-Bassam une plage propre et débarrassée de divers déchets plastiques.

Toutefois, les différents intervenants ont, dans leurs propos, invité l’ensemble de la population ivoirienne à contribuer à créer un effet boule de neige par des actions de nettoyage qui à terme doivent être pérennes. Au-delà, on aura compris que, si nettoyer nos plages est à encourager, le mieux est  d’éviter de les salir pour préserver les océans et la vie marine.

Lors de cette matinée de nettoyage, un point essentiel a été évoqué à plusieurs reprises par l’ensemble des acteurs de la protection de l’environnement. Il s’agit de la valorisation des déchets plastiques en objets recyclables à usage domestique. Cet aspect est à explorer si nous voulons lutter efficacement contre la pollution plastique. Des initiatives telles que Merbird qui confectionne des œuvres d’art à partir de déchets plastiques récupérés sur les plages ; sont à promouvoir auprès des jeunes qui ne savent pas forcément que les ordures plastiques peuvent encore servir.

Au terme de l’édition 2018 de la Quinzaine Nationale de l’Environnement, nous avons espoir que chaque citoyen de notre pays se retrousse les manches pour éviter de salir nos rues et nos étendues d’eau, participera aux activités de ménage de son environnement immédiat et que les artisans trouveront dans la récupération et le recyclage une niche de créativité.

 

Tingbo

commentaires
Chargement...
Abonnez-vous à notre newsletter
Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir plus de billets et de chroniques !
Merci pour l'enregistrement. Vous devez confirmer votre adresse email avant de pouvoir vous envoyer. Vérifiez votre courrier électronique et suivez les instructions.
Nous respectons votre vie privée. Vos informations sont sécurisées et ne seront jamais partagées.
Ne manquez pas. Inscrivez-vous aujourd'hui.
×
×
WordPress Popup Plugin
%d blogueurs aiment cette page :