La voie des sans voix

Kossihouen, le point de départ de la valorisation des déchets urbains du district d’Abidjan

662

Le lundi 19 mars dernier, le premier ministre Amadou Gon Coulibaly a procédé à la pose de la première pierre du tout premier Centre d’enfouissement technique et de valorisation des déchets urbain qui sortira de terre dans le village de Kossihouen, sous-préfecture de Songon, à 45 kilomètres d’Abidjan.

Le 09 novembre 2017, lors d’une conférence de presse, Anne Ouloto, ministre de la salubrité et du développement durable annonçait la construction de Centre d’enfouissement technique pour la valorisation des déchets urbains conformément aux normes internationales. Ce gros défi pour une Côte d’Ivoire qui aspire au développement est en voie de concrétisation. En effet, quatre mois après cette déclaration, on a assisté au lancement des travaux de construction du premier centre d’enfouissement technique de Côte d’Ivoire.

Pour la ministre en charge de ce projet, « c’est une étape déterminante dans la gestion des déchets dans notre pays (…) qui est pilier de la lutte contre les changements climatiques ». Et au premier ministre, ministre du budget et du portefeuille de l’Etat de renchérir en déclarant que « la gestion des déchets est l’une des priorités de l’Etat ivoirien ». Ce qui requiert l’implication et la contribution de tous. Cela devra se matérialiser par des prestations de qualité des entreprises qui ont à charge ce projet d’envergure et le changement de comportement des citoyens.

LIRE AUSSI:  » A Adjouffou on consomme de l’eau potable sans facture 

Pour ce qui est du Centre d’enfouissement technique, l’ouvrage sera construit à Kossihouen, village de la sous-préfecture de Songon sur un espace d’environ 100 hectares, avec une capacité de stockage de 7 ans d’exploitation. Il s’agit d’une infrastructure moderne de traitement écologique des déchets solides ménagers et assimilés. L’ouvrage sera doté de systèmes permettant la récupération, le traitement et la transformation des déchets dans le strict respect de la sécurité des populations qui ne devront subir « aucune nuisance ».

Concernant le processus de valorisation il est prévu deux types de valorisation selon la nature du déchet. D’une part les déchets tels que les bouteilles, le plastique, le papier, le fer seront récupérés et recyclés pour une réutilisation. D’autre part, les autres types de déchets sont prévus pour la transformation en énergie, en fertilisants pour l’agriculture et en biogaz à usage domestique.

Le centre d’enfouissement d’une valeur de 40,73 milliards sera réalisé, financé et exploité par les entreprises CLEAN EBURNIE du groupe portugais MOTA ENGIL et de CLEAN BOR un opérateur ivoirien – retenues à l’issue d’un appel d’offre.Le premier casier du centre d’enfouissement technique de Kossihouen est attendu pour juillet 2018 et aura une contenance de 4 millions de tonnes de déchets solides ménagers et assimilés.

Tingbo

Leave A Reply

Your email address will not be published.

Abonnez-vous à notre newsletter
Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir plus de billets et de chroniques !
Merci pour l'enregistrement. Vous devez confirmer votre adresse email avant de pouvoir vous envoyer. Vérifiez votre courrier électronique et suivez les instructions.
Nous respectons votre vie privée. Vos informations sont sécurisées et ne seront jamais partagées.
Ne manquez pas. Inscrivez-vous aujourd'hui.
×
×
WordPress Popup Plugin
%d blogueurs aiment cette page :