La voie des sans voix

Port-Bouët : Deuxième crashs d’avion en deux mois, 4 blessés

0 301

Carrefour Mobibois, il est environs 11 heures ce jeudi 14 decembre 2017, lorsqu’un hélicoptère survolant cette partie de la commune de Port-Bouët, atterrit accidentellement sur deux magasins. On dénombre quatre blessés dont deux graves qui ont été évacués par le Samu.

Dans le sous-quartier de Jean-Folly, dans la commune de Port-Bouët, les riverains, commerçants et autres usagers du “Carrefour Mobibois“ ont été témoins, aux environs de 11 heures, d’un drame qui a fait quatre blessés dont deux dans un état critique.

Un hélicoptère avec deux personnes à bord s’est écrasé sur deux boutiques, selon les témoins interrogés sur place, même si on dénombre des blessés graves, « le pilote a tout fait pour éviter le pire »  nous confie S.D un chauffeur de taxi.

Dans ce quartier qui se trouve dans le périmètre aéroportuaire, des engins volants au-dessus des têtes est aussi banal que du sable au bord de la mer. En cette fin de matinée donc, quand le bruit d’un hélicoptère s’est fait de plus en plus insistant, la plupart des gens vaquaient à leurs occupations comme O.D. le propriétaire d’un magasin de riz, grièvement atteint à la tête et S.K. gérante d’une boutique également blessée.

« C’est un câble qui a dérangé le pilote » ; nous laisse entendre un témoin des faits. Pour ce dernier, aurait remarqué les manœuvres du pilote qui tentait d’éviter les lieux de commerce pour « se poser sur la voie ». Une source sécuritaire confirmera ce témoignage : « l’hélicoptère a eu une panne et le pilote s’est débattu tant bien que mal pour limiter les dégâts ».

Malheureusement, l’hélicoptère a crashé, ses deux occupants et deux commerçants porteront pour longtemps les stigmates physiques et émotionnels de cet accident.
Très vite, des unités de police, de sapeurs-pompiers, le Samu et des secouristes volontaires ont volé au secours des sinistrés. Un périmètre de sécurité est établi et l’électricité coupée pour éviter tout risque. Après l’évacuation des blessés, il a fallu débarrasser le périmètre de l’hélicoptère.

« J’étais là quand ils ont “emballé“ l’hélico pour le mettre dans un camion » témoigne  môme d’environ 10 ans qui n’a pas pu contenir son envie de parler. Et, le temps des posts et autres commentaires sur la toile, une fois le lieu du sinistre évacué, Carrefour Mobibois a retrouvé son décor habituel.

Néanmoins, outre le choc, c’est le déguerpissement éminent de la zone que certains riverains craignent le plus. « Ils ne vont plus nous laisser vivre ici » ; se plaint une vendeuse de fruits. Allons savoir pourquoi ?

Tingbo

commentaires
Chargement...
Abonnez-vous à notre newsletter
Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir plus de billets et de chroniques !
Merci pour l'enregistrement. Vous devez confirmer votre adresse email avant de pouvoir vous envoyer. Vérifiez votre courrier électronique et suivez les instructions.
Nous respectons votre vie privée. Vos informations sont sécurisées et ne seront jamais partagées.
Ne manquez pas. Inscrivez-vous aujourd'hui.
×
×
WordPress Popup Plugin
%d blogueurs aiment cette page :