La voie des sans voix

Bloguer : Pour la passion ou pour l’argent ?

0 245

Que les années passent vite. Ils y a 5 ans en arrière, lorsque je me présentais comme blogueur, j’entendais des sarcasmes du genre: « celui-là il raconte quoi? » Ou encore des regards qui voulaient dire « ce gars il vient de quelle planète? » Des railleries qui en disaient long, sur ce que les uns et les autres avaient de moi comme perception.

5 ans, plus tard, pas un jour ne passe sans que je ne reçoive un mail d’invitation à une cérémonie quelconque. Et ce avec un respect particulier. Avec d’autres blogueurs, nous sommes chouchoutés, bien installés à côté des décideurs de ce pays, l’instant d’un moment. A ces rendez-vous, je reçois des présents allant des goodies jusqu’à de l’espèce sonnante et trébuchante. Je me sens si important que je ne peux m’empêcher de rendre jaloux mes confrères blogueurs et journalistes. Et oui, je suis aussi journaliste. Même si je ne paie pas de mine.

Je me sens si fier et si grand, que je ne peux m’empêcher de balancer des tonnes de photos de moi avec le logo de la marque qui m’invite. Sur les réseaux sociaux, tout y passe Facebook- twitter -Instagram. C’est un torrent de photos et de ‘’Selfies’’. Je ne me sens plus. Mais une fois chez moi je me rends compte que c’était éphémère.Avec du recul, et après des heures de réflexion, j’ai compris que tout ça n’était que de la poudre aux yeux. De l’enfumage tout court. Car, une fois chez moi, je me rends compte que je ne suis que l’instrument d’une vaste campagne de propagande qui ne dit pas son nom.

Et malheureusement, sans s’en le vouloir, nous sommes en train d’amener nos jeunes frères qui veulent embrasser le métier de blogueur à l’abattoir. Les marques et les marketteurs ont compris qu’ils pouvaient utiliser les « influences » des blogueurs et autres activistes à des fins mercantiles.

Le blogueur est aujourd’hui un véritable baromètre de bonne gouvernance dans nos états. Et principalement en Côte d’Ivoire, où ce nouveau métier dans la presse ou la communication (c’est tout comme) est en pleine expansion.

Avec leurs écrits, les blogueurs peuvent changer et ou même influencer la consommation d’une personne. Partant de ce principe, les marques et autres agences de ‘’com’’ ont besoin des Bloggeurs. Mais en fait, il ne s’agit pas du bloggeur en tant qu’individu. D’ailleurs même, elles n’en n’ont rien à foutre. Ces grandes enseignes et multinationales ont juste besoin de l’honorabilité et de la crédibilité, par ricochet donc de l’influence des web-activistes auprès des internautes.

Ayant 8 ans de blogging dans le corps et dans les doigts. Je pense pouvoir donner des conseils aux nouveaux venus.

Chers cadets de la blogosphère, prenez garde et que personne ne vous séduise par des offres aguicheuses et racoleuses. Car vous risquez d’y laisser votre intégrité sur l’autel du ‘’blogger life’’. Une vie où l’illusion et le ‘’fake’’ cohabitent ensemble. Où le Visme (mot ivoirien qui provient de V.I. Entendez « Vendeur d’Illusion ») est plus important que les contenus de qualité.

Dans ce billet, je me permets de vous donner la méthode : DC. L’autre à la méthode VK moi, j’ai la méthode : DC. Dans cette méthode, je vais vous montrer comment éviter le piège des marques.

1- Annoncez toujours les couleurs.

Prendre part à un dîner, à une réception d’une marque ou encore recevoir une rémunération en contrepartie de l’article que vous allez écrire n’est pas un crime. Surtout dans ce pays, où l’argent se fait rare. Mais là où vous allez commettre un crime, c’est de ne pas mentionner dans le titre de votre article que c’est un billet sponsorisé. Cela donne le choix au lecteur qui prend le temps de vous lire de savoir qu’il a affaire à une publicité. Que dis-je à une propagande. Et juste écrire « billet sponsorisé » ne va rien enlever à votre crédibilité. Mais il va montrer aux yeux de vos lecteurs que vous avez du respect pour lui.

2- Restez fidèle à votre ligne éditoriale.

Lorsque une marque vous invite à prendre part au lancement d’un produit, posez-vous la question suivante : Est-ce que cet événement colle avec la ligne éditoriale que je me suis fixez moi-même avant d’accepter ? Au moins, même si vous prenez de l’argent, tout le monde sait que sans argent, tu l’aurais écrit.

Trouvez-vous normal qu’un blogueur Tic comme Zack le messager se retrouve dans une cérémonie politique dédié à Abraham Kouassi. À moins d’être un couteau suisse ! Pour être honnête cela vous décrédibilise. Car le lecteur s’attend à lire des astuces Android ou iPhone sur le blog de Zack. Mais dès lors qu’il voit des propos politiques, il risque de se demander où il est?

3 Écrivez par passion.

Écrivez des articles parce que vous avez envie de partager quelques choses avec le monde. Ou encore parce que vous voulez attirer l’attention des gens sur un fait afin que cette situation change. Si vous venez au blogging à cause du fait vous voulez avoir de l’argent, veuillez arrêter maintenant parce que au lieu de gagner de l’argent (vous allez peut-être en avoir), mais vous allez perdre votre dignité et votre crédibilité.

Que vaut un homme sans intégrité ? Et vous, c’est quoi votre opinion sur le sujet?  

commentaires
Chargement...
Abonnez-vous à notre newsletter
Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir plus de billets et de chroniques !
Merci pour l'enregistrement. Vous devez confirmer votre adresse email avant de pouvoir vous envoyer. Vérifiez votre courrier électronique et suivez les instructions.
Nous respectons votre vie privée. Vos informations sont sécurisées et ne seront jamais partagées.
Ne manquez pas. Inscrivez-vous aujourd'hui.
×
×
WordPress Popup Plugin
%d blogueurs aiment cette page :