La voie des sans voix

L’université de Bouaké coupée du monde !

0 123

IMG_0106« Média et Citoyens » était le thème de la 3ème édition  du  Summer E-School qui s’est tenue du 16 au 17 Août 2013 à l’université Alassane Ouattara de Bouaké.

Comme on pouvait s’y attendre, les TIC ont occupé une place de choix lors des débats. On a beaucoup parlé de production de contenu multi media, de blogging et autres réseaux sociaux via l’Internet.

Grâce aux TIC, notamment l’Internet, on  peut rapidement et facilement faire des recherches, informer, communiquer, apprendre, visiter le monde étant assis devant un ordinateur. Malheureusement, à l’université ALASSANE OUATTARA de  Bouaké, on semble l’ignorer, malgré l’instauration par le gouvernement ivoirien, depuis l’année académique 2012-2013, du système Licence-Master-Doctorat (LMD). Dans ce système pédagogique qui s’appuie en grande partie sur le travail personnel de l’étudiant, les  TIC sont beaucoup sollicités.

En la matière, l’université Alassane Ouattara passe pour être un parent pauvre, tant le  minimum y est inexistant. L’on ne trouve aucune salle informatique nulle part sur le campus. Une  situation que déplorent, évidemment, les étudiants de cette université à l’image de

 OUATTARA  Hamed, étudiant en Licence 2 d’Anglais qui affirme que « la situation est  vraiment déplorable dans la mesure où on fait croire au monde que c’est environ cent quinze (115) milliards de francs CFA qui ont été  injectés dans cette université et que tout va bien,  alors que sur le terrain la réalité est tout autre. Sinon, comment peut-on imaginer une  université, aujourd’hui, sans salle informatique au moment où l’on parle de départ nouveau? Nous demandons aux autorités de remédier à cette situation qui nous pénalise. »

Véronique  KONAN, étudiante en Licence 1 de Lettres Modernes, estime  « qu’à l’université  de  Bouaké,  le  système  LMD n’existe  que  de  nom, parce que nous n’avons aucune possibilité de compléter les cours dispensés par les professeurs, faute d’outil informatique ».

Comme chacun peut le constater, le départ  nouveau tant clamé  et proclamé est, pour le moment, un leurre pour les  étudiants de l’université Alassane OUATTARA de  Bouaké  qui ne savent pas à quel saint se vouer.

commentaires
Chargement...
Abonnez-vous à notre newsletter
Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir plus de billets et de chroniques !
Merci pour l'enregistrement. Vous devez confirmer votre adresse email avant de pouvoir vous envoyer. Vérifiez votre courrier électronique et suivez les instructions.
Nous respectons votre vie privée. Vos informations sont sécurisées et ne seront jamais partagées.
Ne manquez pas. Inscrivez-vous aujourd'hui.
×
×
WordPress Popup Plugin
%d blogueurs aiment cette page :